Mort Subite du Nourrisson - Origine et prévention

Mort Subite du Nourrisson - Origine et prévention

Par Babysits, 4 minutes pour lire

La mort inattendue du nourrisson (MIN) : vous en avez peut-être entendu parler, vous en avez sûrement peur, mais vous ne savez pas vraiment ce que c'est et comment réduire le risque. C'est pourquoi nous avons décidé d'interviewer un pédiatre néonatologiste travaillant dans une maternité française pour en parler avec nous, afin que vous en sachiez plus sur ce syndrome.

La mort inattendue du nourrisson (MIN), anciennement appelée la mort subite du nourrisson, désigne la mort soudaine d’un bébé qui était avant cela en bonne santé. Chez Babysits, nous avons souhaité vous parler de ce sujet afin que vous compreniez mieux ce syndrome et que vous appreniez les gestes importants afin de l’éviter au maximum. Toutes les informations et les conseils que vous trouverez dans cet article proviennent d'un professionnel, alors continuez à lire pour apprendre ce que le pédiatre néonatologiste (pédiatre spécialisé dans les soins aux nouveau-nés) a dit lors de notre entretien.

Qu’est-ce que la mort inattendue du nourrisson ?

Premièrement, nous appelions auparavant ce syndrome “mort subite du nourrisson”, mais son nom a été changé pour “mort inattendue du nourrisson” il y a quelques années. Le pédiatre avec qui nous avons discuté nous explique : “ce syndrome intervient lorsqu’un tout petit, âgé de 0 à 6 mois, en bonne santé, meurt soudainement durant son sommeil. Cette mort est inexpliquée car on n'en trouve pas la cause. Cette situation se déroule toujours lorsque le nourrisson dort, la nuit ou lors de sa sieste.”

MIN

À quelle fréquence se produit-elle ?

Dans beaucoup de pays des campagnes de prévention à ce sujet ont été organisées, notamment dans les années 90, afin d’inciter les familles à ne plus coucher bébé sur le ventre. Depuis ces campagnes, une nette diminution du syndrome a été observée.

En France, environ 500 bébés en bonne santé décèdent chaque année. En 2020 le taux de mort inattendue du nourrisson était donc d’environ 0.07%.

Est-il possible de l’éviter ?

Il est possible de réduire le risque de mort inattendue du nourrisson en suivant quelques mesures et gestes.

  • Il est premièrement important de savoir qu’il ne faut pas coucher votre bébé sur le ventre. En effet, le coucher sur le dos réduit le risque de mort inattendue de 75%. Ainsi, le premier conseil est de coucher bébé sur le dos sur un matelas ferme, et bien sûr sans oreiller.

  • Couchez votre enfant dans une turbulette, sans couverture supplémentaire. Ne surchargez pas le lit avec des peluches ou des jouets, et limitez-vous à une peluche dans le lit.

  • Il est également conseillé de faire dormir bébé dans une pièce non surchauffée entre 18°C et 20°C et de le garder dans la chambre des parents la nuit jusqu’à ses 6 mois.

  • Si un membre de votre foyer est fumeur, il est important de ne pas fumer dans la maison. Les particules de cigarettes peuvent également être un facteur de risque.

  • Notez également que faire dormir bébé avec vous augmente considérablement le risque. En effet, le médecin nous a expliqué : "vous pouvez vous déplacer sur lui pendant votre phase de sommeil profond, et c'est très dangereux". Ainsi, ne dormez pas avec votre enfant dans le même lit. Une alternative à cela est le cododo, consistant à ajouter un berceau en extension au lit parental. Elle permet d’être proche de bébé sans risquer de l’étouffer.

Prévention mort subite du nourrisson

Nouveaux produits diminuant les risques

Certains produits, comme les berceaux connectés par exemple, ont été créés pour réduire le risque de mort subite du nourrisson. Ces berceaux connectés sont équipés de microphones intégrés qui détectent les pleurs du bébé pour le bercer automatiquement, et ils permettent d'emmailloter le bébé pour qu'il reste sur le dos.

Cependant, le pédiatre auquel nous avons parlé nous a dit que ce genre d'objets n'est pas forcément beaucoup plus utile que les recommandations mentionnées ci-dessus. Si vous suivez ces recommandations, un berceau connecté ne vous aidera pas à réduire davantage le risque de mort inattendue du nourrisson. De plus, ces objets peuvent être très stressants pour les parents, et donc stresser l'enfant au final.


Nous espérons que ces informations et conseils vous auront aidé à y voir plus clair. N’hésitez pas à nous contacter sur Instagram et Facebook si vous avez des questions. Vous pouvez également lire nos autres articles conseils afin de vous renseigner sur d’autres sujets.